Info Sarthe

Manif des agriculteurs : "Qu’on respecte la loi !"

21 janvier 2021 à 16h54 Par Emilien Borderie
Crédit photo : Jonathan Lateur

Une trentaine de tracteurs s’est invitée en cortège ce jeudi après-midi dans le centre-ville du Mans. Si les agriculteurs sarthois manifestent, c’est notamment pour exiger l’application de la loi "Egalim".

Certains d’entre eux sont étranglés par les dettes, d’autres se retrouvent dans l’obligation de vendre une partie de leur cheptel pour joindre les deux bouts quand les plus touchés s’apprêtent tout simplement à abandonner le métier : c’est dans un contexte tendu que les agriculteurs de la Sarthe étaient appelés à manifester ce jeudi 21 janvier au Mans. Revendication principale : que la loi baptisée "Egalim", censée assurer une juste rémunération de l’ensemble des acteurs de la filière alimentaire, soit respectée.

Quelques centimes suffiraient

"Aujourd’hui, malgré les règles en vigueur, on a encore beaucoup de distributeurs et de transformateurs qui ne jouent pas le jeu… Or, à force de faire toujours la guerre des prix bas, la variable d’ajustement, c’est toujours le producteur !" affirme Dominique Rousseau, secrétaire général de la FDSEA sarthoise, avant de rappeler qu’un petit effort suffirait pourtant : "On ne réclame pas des millions, on réclame des centimes… Et quelques centimes, bien souvent, ça permet de restaurer la marge d’une production !".

Discussions en cours avec le ministre

Arrivés devant les grilles de la préfecture, les agriculteurs ont certes renversé une benne de branchages, ils ne sont pas allés jusqu’à y mettre le feu : petite mise sous pression, pendant qu’une délégation était reçue par le directeur de cabinet du représentant de l’Etat en Sarthe. Avec l’espoir d’une remontée jusqu’à Paris à un moment opportun : après Aldi, Intermarché et Carrefour lundi, Leclerc le lendemain, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, doit s’entretenir ce vendredi avec les présidents des groupes Casino et Auchan.

Dominique Rousseau