Info Perche

Masques : les pharmaciens cherchent des solutions

07 avril 2020 à 16h36 Par Noëlline Garon
Les masques chirurgicaux sont réservés aux personnels soignants
Crédit photo : Adobe Stock

Avec la crise liée au COVID-19, l’Etat a choisi de réquisitionner tous les masques pour les soignants. Pourtant, les pharmaciens sont souvent sollicités voire harcelés par leurs patients. Dans ce contexte, la profession s’organise.

Avec l’épidémie de coronavirus, l’Etat réquisitionne les masques pour les mettre en priorité à disposition des soignants. Pourtant, bon nombre de pharmaciens sont quasiment harcelés par une clientèle qui tient aussi à se protéger. Gaël Nicolas, patron d'une officine à Nogent-le-Rotrou, l’affirme : "Certaines personnes viennent nous demander quasiment tous les jours si on a des masques. D’autres viennent avec une prescription pensant que cela leur permet d’obtenir des masques, mais il n'y a pas de dérogation possible". Aujourd’hui, les masques chirurgicaux sont remis en priorité aux personnels soignants, les directives sont transmises par la Direction générale de la santé.

Des masques non-médicaux bientôt vendus en pharmacie ?

Dans ce contexte tendu, les pharmaciens s’organisent. "Nous sommes en pleine réflexion pour produire des masques non-médicaux ayant tout de même une bonne efficacité. On espère pouvoir commercialiser ces pièces rapidement, en tout cas c’est toute une chaîne de production qui est en train de se mettre en place dans le pays" poursuit Gaël Nicolas. Rappelons également que si l’on porte un masque fait maison pour se protéger, encore faut-il bien s’en servir : "On ne doit pas y toucher sauf pour le retirer et on doit le laver quotidiennement, au moins à 60 degrés" conseille le professionnel.

Gaël Nicolas était l'invité de notre émission "Spéciale COVID-19" ce mardi 7 avril : 

Gaël Nicolas