Info Sarthe

Mosquée d'Allonnes : les précisions de Gabriel Attal

14 octobre 2021 à 10h37
Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, s'est exprimé ce mercredi 13 octobre quelques heures après l'annonce d'une "procédure de fermeture" de la mosquée d'Allonnes.

La préfecture de la Sarthe a annoncé dans la matinée de ce mercredi 13 octobre le lancement d'une "procédure de fermeture de la mosquée d'Allonnes" sur réquisition du ministère de l'Intérieur, au motif que cette structure, gérée par deux associations basée dans la commune, distillerait une vision extrémiste de l'islam auprès de ses fidèles. Quelques heures plus tard, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, s'est exprimé sur le sujet : "Des arrêtés de gel des avoirs des deux associations et de certains de leurs dirigeants ont été pris pour couper net toutes les activités de haine" a-t-il notamment indiqué.

Procédure contradictoire

Les services de l'Etat se doivent d'être "inflexibles face à l’islamisme" et "intransigeants face à la haine et à la radicalisation" a assuré Gabriel Attal. "Quand on attaque la République, elle doit répondre, elle doit répondre fort et donc nous avons engagé une procédure pour demander la fermeture de cette mosquée" a-t-il confirmé, avant d'expliquer qu'une "procédure contradictoire" était engagée, laissant une semaine aux responsables du lieu de culte pour présenter des éléments de défense. On saura donc en théorie ce mercredi 20 octobre si la mosquée d'Allonnes -et son école coranique- devra rester portes closes durablement.