Info Normandie

Normandie : Nathalie Goulet candidate aux régionales

12 septembre 2020 à 12h10 Par Nicolas Terrien
Nathalie Goulet, investie par l'UDI comme tête de liste en Normandie
Crédit photo : Nicolas Terrien

Nathalie Goulet, sénatrice de l’Orne, a été désignée par l’UDI pour porter les idées centristes dans la bataille des régionales. Notamment face... au centriste Hervé Morin !

"Mais non, ce n’est pas une candidature contre Hervé Morin !" assure, sourire aux lèvres, celle qui siège au Sénat depuis 2007. Nathalie Goulet a pris ses quartiers en Centre-Val-de-Loire ce week-end où se tiennent les universités d’été de l’UDI. "En tout cas, il est bel et bien candidat ! J’espère qu’il a ouvert son compte de campagne !" : voilà pour la pique lancée au président sortant du Conseil régional de Normandie. Mais l'élue ornaise ne s’étend pas davantage sur le sujet, préférant expliquer sa démarche et sa base programmatique autour de trois thèmes centraux : la santé, le soutien aux politiques de sécurité et la lutte contre la fraude -son cheval de bataille depuis des années-.

Les femmes en tête de liste

Cinq départements et cinq femmes pour tirer les listes UDI : "C’était une vraie volonté, en plus du rajeunissement" explique Nathalie Goulet, avec finalement peu d’élues. Ces listes sont en cours de finalisation, et elles seront dévoilées début octobre. "Je crois qu’un œil nouveau sur cette Normandie réunifiée nous permettra d’être créatifs dans nos propositions". Un travail réalisé en interne et en famille que la sénatrice de l'Orne n’a pas manqué d’évoquer ce vendredi 11 septembre à Vendôme lors d’une table-ronde autour de la question "Quelles ambitions pour nos régions ?" Le crédo ? Passer de la théorie sénatoriale à la pratique régionale la concernant...

Balle au centre

A ce jour, aucun rapprochement n’est revendiqué, ni même avoué ou sous-entendu ! L’UDI va déjà jauger la crédibilité de sa démarche, même si Nathalie Goulet se veut très claire : "Dans ce Rubik’s Cube politique, l’UDI est le parti de la liberté de parole". D’ailleurs, la semaine prochaine, Hervé Morin ira à la rencontre des nouveaux maires de l’Orne. C’est incontestablement une pierre lancée dans le jardin de la sénatrice du cru, et appréciée comme telle par l’intéressée : "Tant que mon programme n’est pas bouclé et que les listes ne sont pas finalisées, je ne vois pas l’intérêt d’aller discuter avec lui" affirme-t-elle encore la main sur le cœur en assurant ne pas faire campagne contre le sortant.

Nathalie Goulet