Info Perche

Port du voile : Laure de La Raudière sur la même ligne que Jean-Michel Blanquer

17 octobre 2019 à 10h41 Par Emilien Borderie
Laure de La Raudière, députée d'Eure-et-Loir

Laure de La Raudière estime qu’il n’est pas choquant de refuser le port du voile islamique lors des sorties scolaires. La députée d’Eure-et-Loir rejoint en ce sens la position du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Interrogée sur le plateau de la chaîne de télévision LCI ce mercredi 16 octobre, en pleine polémique politico-médiatique sur le sujet, Laure de La Raudière a estimé que le voile islamique était devenu "un objet de distinction communautaire", parfois "utilisé comme un instrument de revendication". Or, selon la députée de la 3e circonscription d'Eure-et-Loir proche de la majorité présidentielle, "dans notre République, nous ne sommes pas une somme de communautés, nous sommes unis dans une République, et à l’école plus particulièrement où on apprend aux enfants à devenir des citoyens".

Même ligne que Jean-Michel Blanquer

D’après Laure de La Raudière, "refuser le port du voile au sein de l’école publique, ce n’est pas se positionner contre la religion musulmane", expliquant qu’il y a "de nombreuses femmes qui pratiquent cette religion et qui pour autant ne portent pas le voile dans l’espace public mais qui en revanche le portent dans leur communauté, preuve que ce n’est donc pas une obligation de la religion musulmane que de porter le voile". L’élue eurélienne rejoint ainsi la position de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, pour qui "le voile n’est pas souhaitable dans notre société" et notamment pas lors de sorties scolaires "même si la loi l’autorise".