Info Sarthe

Rencontre avec Georgio en concert gratuit au Mans

25 septembre 2021 à 17h36 Par Clément Rohée, Manon Foucault
Le rappeur Georgio, en concert au Mans ce 25 septembre
Crédit photo : Sweet FM

Georgio, rappeur originaire d’Angers, est en concert ce samedi 25 septembre au Mans dans le cadre du festival Forever Young. L’occasion de revenir avec lui sur son rapport à la scène, à la littérature et sur son dernier album, "Sacré", sorti en mai.

Après un an sans monter sur scène, le rappeur Georgio enchaîne les concerts depuis cet été. Il est de passage ce samedi 25 septembre au Mans, dans le cadre du festival "Forever Young", organisé par la ville du Mans. Il jouera des morceaux issus de ses trois précédents albums, mais également du dernier opus, "Sacré", paru en mai. C’est la deuxième fois que le natif d’Angers pose ses bagages dans la capitale sarthoise pour un concert. Celui-ci est en accès gratuit, et cela réjouit l’artiste : "C’est pas forcément un public qui est habitué à aller voir des concerts, du coup il faut attraper les gens rapidement, c’est un état d’esprit différent mais c’est fun, c’est bien cool !".

Georgio, à propos du fait de jouer en festival

Un album écrit pendant le confinement

"Sacré" est sorti en mai 2021. Ce quatrième album, qui marque les dix ans de carrière du rappeur, a été en grande partie composé pendant la crise sanitaire. "Les plus gros thèmes de l’album sont l’envie de liberté, l’amour et le voyage. Tout ce dont j’ai été privé pendant le premier confinement" souligne-t-il. C’est le fait de ne pas avoir accès à ces choses fondamentales qui lui a fait prendre conscience de leur importance : "Au début c’était un peu inconscient, mais c’est pour ça que j’ai appelé l’album Sacré".

Georgio, à propos de sa manière de travailler   

Le rappeur qui lit des livres

Dans ce quatrième album, comme à son habitude, Georgio enchaîne les références littéraires (Romain Gary, Jacques Prévert, Arthur Rimbaud...) au fil de ses chansons. "C’est un peu une inspiration inconsciente, la littérature" explique-t-il, même s’il avoue que cette image du "rappeur qui lit" le met en colère. "Avant ça ne dérangeait pas, mais maintenant si. C’est comme si c’était une manière de dire aux gens qui n’aiment pas le rap, "Ouais vous pouvez l’écouter lui parce qu’il aime bien telle ou telle chose". Bah non en fait. Si t’es prêt à écouter ce que je dis parce que j’ai lu L’étranger de Camus, c’est que tu n’as rien compris à l’ouverture d’esprit".

Georgio entrera sur la scène du festival "Forever Young" ce samedi 25 septembre au Mans, sur le parking aérien des Jacobins, aux alentours de 23h.