Info Sarthe

Sarthe : des agriculteurs sacrifiés sur l’autel du libre-échange ?

03 juillet 2019 à 09h05 Par Jonathan Lateur & Gibril Kherroubi
Crédit photo : Gibril Kherroubi

Une centaine d’agriculteurs sarthois a manifesté en centre-ville du Mans ce mardi soir. Un rassemblement pour dire tout le mal qu’ils pensent de l’accord de libre-échange conclu entre l’Union Européenne et les pays du Mercosur.

"On nous demande de faire mieux, et à côté de ça, on va importer de la merde !" Hervé de Viron, éleveur de vaches laitières à Rouperroux-le-Coquet, ne décolère pas contre l’accord de libre-échange conclu entre l’Union Européenne et les pays du Mercosur. Avec une centaine d’autres exploitants, ce militant du syndicat Jeunes Agriculteurs a manifesté ce mardi soir dans les rues du centre-ville du Mans : "L’Etat joue double jeu. D’un côté, on nous incite à produire mieux et de l’autre, on négocie avec des pays qui ont des critères de qualité déjà bien inférieurs aux nôtres comme le Brésil" déplore Hervé de Viron.

Sacrifiés au profit des constructeurs automobiles

Si l’Union Européenne ouvre son marché aux volailles et viandes bovines d’Amérique du sud, en retour les grandes entreprises européennes auront désormais aussi accès à cet immense marché, et les exportations seront aussi facilitées grâce à la suppression d’une partie des droits de douane. Une négociation qui donne l’impression aux agriculteurs de passer pour les dindons de la farce : "L’Europe est très contente. Elle va pouvoir vendre des voitures Citroën, Renault et Volkswagen mais en retour, ce sont les agriculteurs qui vont trinquer en subissant les importations massives de viandes" conclut Hervé de Viron.