Info Loir-Et-Cher

SDIS41 : la vice-présidence échappe aux élus blésois, Marc Gricourt s’énerve

21 septembre 2021 à 15h55
Marc Gricourt, maire de Blois
Crédit photo : Marc Gricourt / Facebook

Depuis le renouvellement intervenu ce lundi 20 septembre, la vice-présidence du bureau du Service départemental d’incendie et de secours de Loir-et-Cher n’est plus assurée par un représentant de la ville de Blois, pourtant principale contributrice financière. Marc Gricourt s’en émeut.

"Je regrette que le président du département n’exige pas une vice-présidence pour un élu de la ville préfecture, première commune contributrice au budget du SDIS avec 2,41 millions d'euros versés pour 2021. Quelle est l’autorité du nouveau président de l’assemblée départementale ? Quel est son souhait d’un travail en commun ? Je m’interroge !" réagit Marc Gricourt, maire de Blois, dans un communiqué adressé aux rédactions au lendemain du renouvellement des membres du bureau exécutif du Service départemental d’incendie et de secours de Loir-et-Cher.

Exit Yann Bourseguin

Alors que Yann Bourseguin, conseiller municipal blésois -majorité de gauche-, avait été fait vice-président il y a un an au gré d’un accord avec Pascal Bioulac -maire de Lamotte-Beuvron, ex LR- alors à la tête du SDIS, le voilà "écarté au profit d’un élu de Romorantin-Lanthenay" affirme Marc Gricourt, qui regrette la "saine logique territoriale" qui prévalait jusqu'à ce jour "au-delà des clivages politiques, pour le bien de nos territoires et de ses habitants". Le maire de Blois dénonce "une vaine querelle d'ego au détriment de toute logique d'intelligence collective".

"Situation inacceptable"

"Cela ne m’empêchera pas, et la municipalité blésoise toute entière, de continuer à soutenir nos sapeurs-pompiers professionnels et volontaires, ainsi que d’être attentif à la politique départementale en matière de secours" ajoute Marc Gricourt, qui conclut en ces termes : "Cette situation est inacceptable et remet en question la qualité des relations mises en place avec l’ancien président Pascal Bioulac à qui je veux publiquement rendre hommage pour la façon dont il a porté sa responsabilité jusqu’au renouvellement de l’assemblée départementale".