Info Perche

Sécurité civile : l’unité percheronne engagée en Bolivie

19 septembre 2019 à 23h40 Par Emilien Borderie
Evo Morales, président de la Bolivie, salue les sapeurs-sauveteurs français
Crédit photo : LTN Adrien Parmentier / UIISC1

Plusieurs sapeurs-sauveteurs appartenant à l’unité de la sécurité civile basée à Nogent-le-Rotrou se trouvent depuis le début de ce mois de septembre en Bolivie afin d’y lutter contre d’immenses incendies.

La forêt amazonienne continue de brûler. Au Brésil, mais aussi sur le territoire voisin de la Bolivie : c’est dans ce pays d’Amérique latine qu’un contingent de sapeurs-sauveteurs appartenant à l’unité de la sécurité civile basée à Nogent-le-Rotrou opère depuis le 4 septembre. Cinq militaires percherons accompagnés d’un sapeur-pompier de Paris ont d’abord été projetés dans le secteur de Santa-Cruz "pour de premières reconnaissances et pour anticiper le déploiement d’un détachement européen armé par la France" explique le lieutenant Adrien Parmentier, lui-même sur place, officier chargé de la communication.

300 hectares de feu

Le 7 septembre, c’est donc cette fois une "cohorte" de 38 sapeurs-sauveteurs qui a été accueillie par le président de la République Bolivienne, Evo Morales, à l’aéroport de Santa-Cruz. L’ensemble du dispositif, en lien avec les autorités nationales, est depuis cette date établi à San Ignacio de Velasco et affiche à ce jour le sauvetage de quatre villages, l’extinction de 100 hectares de feu sur la commune de Tierra Hermosa et 200 hectares à Tierra Firme, le traitement de seize kilomètres de lisières traitées et sept "actions de contre-feu" dont cinq directement au profit de la protection de points sensibles incluant des habitations.

Photos