Info Sarthe

Sur les routes sarthoises : de la chaux contre le chaud

27 juillet 2020 à 14h30
Epandage de lait de chaux par un véhicule du Conseil départemental de la Sarthe
Crédit photo : Conseil départemental de la Sarthe

Le Conseil départemental de la Sarthe va expérimenter la technique de l'épandage de lait de chaux sur une soixantaine de kilomètres de routes. La technique vise à préserver le bon état des chaussées en période de forte chaleur.

Des routes blanches en plein été. Mais qu'on ne s'y trompe pas, le climat n'est pas à ce point déréglé que du givre recouvre les chaussées en juillet ! Non, c'est bien le Conseil départemental de la Sarthe qui mène une expérience grandeur nature alors que s'annoncent de fortes chaleurs ces prochains jours : du "lait de chaux" va être pulvérisé sur environ soixante kilomètres d'axes goudronnés en milieu rural afin de lutter contre les remontées de bitume dues aux températures élevées.

Bitume ramolli qui se détache

Quand le thermomètre monte, le bitume ramolli colle aux roues des véhicules et s'arrache par plaques en surface : "Pour atténuer ce phénomène, la seule technique mise en œuvre jusqu’à présent était le gravillonnage, qui peut engendrer des pertes de contrôle" confesse le Conseil départemental, qui va donc tenter l'épandage de lait de chaux -un produit naturel- sur les zones de remontées de bitume, "créant ainsi une interface entre la surface de chaussée et les roues".

Des études d'impact environnemental

Les études montrent que "l’impact sur l’environnement immédiat de la route est nul" assure la collectivité, qui va néanmoins effectuer sa propre analyse "avant et après épandage jusqu’à disparition complète" avant d'envisager une généralisation de cette technique pour l'été 2021 : "L’année suivante dépendra donc des résultats de cette expérimentation, sur l’état de surface de la chaussée comme sur la nature environnante" précise-t-on au Conseil départemental.

De Cherré à Ségrie en passant par Juigné-sur-Sarthe

Seront notamment concernées : les D39 à Moitron-sur-Sarthe et Saint-Christophe-du-Jambet, D15 à Assé-le-Boisne et Saint-Paul-le-Gautier, D21 à Ségrie, D98 à Cherré et Saint-Maixent, D13 à Evaillé et Sainte-Cérotte, D35 à Chantenay-Villedieu et Tassé, D60 à Saint-Célerin et Bonnétable, D148 à La Guierche, D145 à Changé, D100 à La Chapelle-d’Aligné, D54 à Saint-Jean-de-la-Motte et au Lude ou encore D24 à Auvers-le-Hamon et Juigné-sur-Sarthe.