Info Normandie

Verneuil-sur-Avre : démarrage compliqué pour les soldes

10 janvier 2020 à 16h23 Par Corentin Allain
Crédit photo : Google Street View

Faux départ pour les soldes d’hiver. A Verneuil-sur-Avre, ces premières journées de promotion de l’année 2020 sont compliquées, selon les commerçants du centre-ville.

Autocollants arborant "-20%" et autres "Remises exceptionnelles !" ont pris place dans les vitrines depuis quelques jours : les soldes d’hiver ont débuté ce mercredi 8 janvier et visiblement, la machine a du mal à se lancer en Normandie. "Pour le moment, on n’a pas l’impression qu’elles ont démarré" avance, d’emblée, Patricia, gérante de la mercerie Paty à Verneuil-sur-Avre. Et pour elle, c’est parce que "les clients ont trop de remises toute l’année. Ce qui fait qu’une fois le moment des soldes arrivé, ils ont tout ce qu’il faut".

Où sont passés les gens ?

Un avis assez largement partagé dans la commune normande, ou l’on croise relativement peu de potentiels acheteurs dans les différentes boutiques en ces premiers jours de soldes. D’ailleurs Cécile, des Chaussures Dalliers, se demande bien où sont passés les gens : "Ils ne sont à priori pas dans les grandes villes, ni dans les petites. Je pense que ça s’explique en partie par une grosse consommation sur internet" avance-t-elle. "Internet et les promotions tout au long de l’année sont sûrement responsables" appuie Crista, gérante de la boutique du même nom.

Des soldes perçus comme moins attractifs

Mais ce n’est pas parce que les premiers jours de soldes sont ratés que la suite l’est forcément : "Généralement, ça démarre calmement chez nous avant une accélération en deuxième semaine" poursuit Patricia de la mercerie Paty. Katia, de la boutique petite enfance Mini Moi, elle, s’interroge : "Est-ce que les gens sont moins motivés ? En tout cas ils semblent moins ouverts, et ils dépensent beaucoup moins". Une étude de l’institut CSA affirmait dès 2016 que 70% des consommateurs estimaient que les promotions qui avaient lieu toute l’année étaient plus intéressantes que les soldes.

Le reportage de Corentin Allain