Info Sarthe

Le Mans : la scène rap sort de l’ombre

19 mars 2019 à 11h51 Par Clément Rohée
NKP fait partie de ces jeunes rappeurs qui émergent au Mans
Crédit photo : Capture d'écran Youtube / NKP

Entre les soirées open-mic et la multiplicité de projets sortis ou en passe de l’être, les rappeurs creusent leur trou, petit à petit, au sein de la scène musicale mancelle. Une certaine effervescence est en tout cas palpable.

Depuis l’avènement du web et des réseaux sociaux, les artistes, où qu’ils soient, se sont affranchis de la nécessité d’avoir un distributeur pour diffuser leur musique. Une facilité de rendre public son travail qui accroit également la difficulté de sortir du lot. Jusqu’alors, au Mans, les rappeurs n’avaient pas encore l’exposition nécessaire et relative au foisonnement qu’il existe dans le milieu. Cela commence à changer.

Soirées open-mic

Petit à petit, une scène rap mancelle se structure. Cela passe notamment par l’organisation d’évènements concrets. Depuis le début de l’année justement, sous l’impulsion de Cindy Gautier, des sessions open-mic où les artistes défilent derrière le micro sont régulièrement organisées dans la capitale sarthoise. Au-delà de l’ambiance bon enfant et de l’énergie certaine qui se dégage de ces soirées, c’est également l’occasion de créer des connexions, de renforcer les liens entre les différents acteurs du milieu. Encore relativement confidentiel, le niveau de certains pourrait obliger les organisateurs à voir un peu plus grand par la suite.

Un condensé de la deuxième édition des open-mic le 16 mars 2019 :

Une nouvelle génération

Dans le même temps, une jeune génération de rappeurs semble émerger au Mans. "Il y a une vraie scène rap au Mans. Il faut juste gratter. Et pour être dedans, je confirme qu’il y a des très bons rappeurs, qu’ils soient en solo ou en collectif. Aujourd’hui, si ce que tu fais est bien, que tu sois de Rouperroux-le-Coquet ou de Paris, c’est la même chose. Tant que tu es authentique, il y a forcément des gens qui vont te suivre". Celui qui prononce ces mots répond au nom de Polar. Agé de 21 ans, il fait lui-même partie de ces jeunes artistes manceaux qui pointent le bout de leur nez (son premier EP sort le 29 mars). Des noms comme NKP, Linf ou encore Wassup circulent également. Une ébullition d’artistes à surveiller comme l’huile sur le feu.

Mirage de Polar, titre présent sur son premier EP :