Info Haut-Anjou

Vendée Globe : le défi scientifique de Fabrice Amédéo en partie relevé

26 janvier 2021 à 11h19 Par Noëlline Garon
Crédit photo : Jean-Marie Liot

Pour sa deuxième participation au Vendée Globe, Fabrice Amédéo s’était lancé un défi scientifique : réaliser des relevés pour mesurer la quantité de microplastiques dans les océans. Malgré son abandon le 11 décembre, des données ont tout de même été collecté pendant 60 jours.

Soixante jours, c’est le temps qu’aura passé le bateau de Fabrice Amédéo en mer. Parti des Sables-d’Olonne le 8 novembre dernier pour son deuxième Vendée Globe, le skipper segréen a dû se résigner à abandonner à peine plus d'un mois après, le 11 décembre exactement. En revanche, son défi scientifique s’est poursuivi. Des capteurs étaient installés dans son IMOCA afin de mesurer les quantités de microplastiques présentes dans les océans, plus particulièrement dans des zones peu fréquentées comme les abords du cercle polaire arctique ou les quarantièmes rugissants.

Analyse des données en cours

Suite à son abandon, Fabrice Amédéo s’est arrêté en Afrique du Sud. Son équipe a pris le relais pour réparer le bateau et le ramener à bon port : 28 jours de navigation entre Cape Town et la Bretagne. Son IMOCA est arrivé à La Trinité-sur-Mer le 19 janvier. C’est à ce moment-là que les boîtes de filtres microplastiques et les échantillons d’eau de mer ont été transmis aux scientifiques. Place désormais aux analyses : les résultats ne seront dévoilés qu’en 2022. En ce qui concerne la compétition sportive, Fabrice Amédéo indique déjà qu’il prendra sa revanche pour le prochain Vendée Globe, en 2024.