Info Sarthe

Vente de livres : le libraire manceau obtient gain de cause

30 octobre 2020 à 18h56 Par Jonathan Lateur
Samuel Chauveau, gérant de la librairie "Bulle" au Mans
Crédit photo : Librairie "Bulle"

Suite à la fronde de certains libraires indépendants dont le gérant de "Bulle" au Mans, une réunion de crise s’est tenue ce vendredi après-midi à Bercy. La grande distribution et les enseignes culturelles doivent fermer leur rayon littérature dès demain.

Leur mobilisation a payé. Vent debout contre l’autorisation faite aux grandes surfaces et aux enseignes culturelles de laisser libre accès aux rayons littérature de leurs magasins pendant le confinement, les libraires indépendants ont obtenu gain de cause. Au Mans, Samuel Chauveau, gérant de la librairie spécialisée "Bulle", avait décidé de rester ouvert ce vendredi afin de médiatiser sa "colère" et son "exaspération face à cette injustice". Lui et les autres indépendants ont été entendus puisqu’une réunion de crise s’est tenue ce vendredi après-midi à Bercy.

La Fnac ferme son rayon livres pour 15 jours

Cette réunion s’est déroulée en présence du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, de la grande distribution, des éditeurs ainsi que de Fnac-Darty. A l’issue de cet échange, le directeur général de l’enseigne a annoncé "la fermeture de l’ensemble des rayons culture des magasins dans toute la France à compter de samedi matin et pour les 15 prochains jours". Une décision prise "face au constat de l’impossibilité d’une ouverture de l’ensemble des acteurs de la vente de livres, souhaitée et soutenue par la Fnac" conclut Enrique Martinez.